Pz operation varices jambes

Pz operation varices jambes

L'antithrombine III est une glycoprotine inhibitrice notamment de la thrombine, prsente physiologiquement, et dont le cofacteur, l'hparine, multiplie par 100 son action.Plus rcemment, cette rsistance a t montre comme le rsultat d'une mutation du gne codant pour le facteur V, l'empchant de jouer son rle naturel de cofacteur de l'activit de la protine C.Synthtise par le foie sous la dpendance de la vitamine K, cette protine inhibitrice de la coagulation, complmentaire de l'ATIII (inhibition des facteurs V et VIII) a besoin d'tre active par la thrombine pour exercer son activit inhibitrice en prsence de protine S et de la thrombomoduline la surface des cellules endothliales.cancers: pancras, bronches, estomac, prostate, ovaires seins, thyrode ; il s'agit de phlbite profonde dite de Trousseau ou superficielle et migratrice, faisant parfois faire le diagnostic de la maladie primitive. maladies mtaboliques : homocystinurie, goutte, diabte, hyperuricmie, hernie hiatale.Nombre de thromboses veineuses profondes "inexpliques" (sans facteur dclenchant), apparaissant chez des sujets jeunes avec souvent prdisposition familiale mais sans dficit en ATIII, PC ou PS, ont fait suspecter par certains auteurs l'existence d'un autre dficit en une protine de la coagulation.L'existence d'un facteur dclenchant est retrouve dans environ 65% des cas (grossesse, oestroprogestatifs : 31%, chirurgie et traumatisme : 34%) ; 50 ans, seuls 20 % des sujets atteints de ce dficit n'ont pas fait de TVP.infectieuses : septicmies, typhode, tuberculose, grippe. hmopathies : leucmies, polyglobulie, thrombocytmies, anmies. cardiopathies : insuffisance cardiaque droite ou globale, valvulopathies mitrales, infarctus du myocarde la phase aigu.

Un dficit en PC est dcouvert chez 8% des sujets ayant une thrombose veineuse ; il peut s'agir d'un dficit soit qualitatif, soit quantitatif ; il existe galement des dficit acquis, par insuffisance hpatique, ou prise d'antivitamine K ou traitement par la L-Asparaginase.Ainsi, le nombre d'embolies pulmonaires mortelles chez les malades n'ayant pas eu de prophylaxie est en moyenne, selon le type de chirurgie, de 8 pour 1000 interventions.Sa principale complication immdiate est l'embolie pulmonaire.Sur 1000 interventions de chirurgie gnrale sans traitement anticoagulant prventif, 300 sujets font une thrombose veineuse "isotopique", 70 localisation poplito-fmoro-iliaque, complique d'extension dans 20 cas, d'embolie pulmonaire dans 10 cas.La thrombose veineuse profonde des membres infrieurs est due l'activation localise de la coagulation avec constitution d'un thrombus dans le systme veineux profond.

Rédigez votre avis
Le nom de:*
E-Mail:
Avis:
Gras Le texte en italique Le texte souligné Le texte barré || L'alignement à gauche Au centre Alignement à droite || Insérer des émoticônes Pour insérer un lienL'insertion de liens protégée Le choix de la couleur || Le texte caché Insertion de la citation Convertir le texte sélectionné dans la translittération en alphabet cyrillique Insérer un spoiler