Perte de poids seroplex

Perte de poids seroplex

Les inhibiteurs spcifiques de la recapture de 5-HT, ISRS, sont la fluoxtine, la fluvoxamine, la paroxtine, le citalopram, l'escitalopram et la sertraline. Outre leur utilisation dans le traitement des tats dpressifs o leur efficacit est gale ou suprieure celle des autres antidpresseurs, les ISRS sont utiliss dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs et des attaques de panique, la phobie sociale.Deux explications ont t avances : prsence dans la prparation pharmaceutique d'un contaminant toxique, driv du tryptophane et mtabolisation excessive du tryptophane chez certains sujets par la tryptophane pyrrolase, conduisant la kynurnine, l'acide picolinique et l'acide quinolinique.Le L-tryptophane a t utilis pendant plusieurs annes surtout comme rgulateur du sommeil sans entraner d'effets secondaires notables.Lorsque la recapture de srotonine est inhibe, sa concentration au niveau de la synapse augmente.L'apparition du syndrome osinophilie-myalgie li la prise de L-tryptophane était tout à fait inattendue.Ceci suppose l'intervention de mcanismes complexes. Certains d'entre eux ont galement des proprits anorexignes.C'est un racmique, constitu de deux nantiomres R et S, tous deux actifs, mais l'nantiomre S est plus inhibiteur de la recapture de srotonine que le R.Les ISRS s'avrent tre des antidpresseurs en clinique, mais leur mcanisme d'action n'est pas totalement lucid car leur effet antidpresseur n'apparat qu'en deux trois semaines, alors que leur effet inhibiteur de la recapture est immdiat.Ils ont donn, notamment la sertraline, des rsultats apprciables dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique (viol, accident, catastrophe...).On trouve du tryptophane dans divers aliments: œufs, viandes, crales, lait o il est prsent surtout dans l'-lactalbumine.L'association un antidpresseur inhibiteur de la recapture de srotonine d'un antagoniste des rcepteurs 5-HT acclre et amliore l'effet des antidpresseurs inhibiteurs de la recapture de srotonine.Mais l"épidémie" de cas de syndrome d'éosinophilie-myalgie survenue dans les années 1990 n'a jamais reçu d'explication claire et la réalité de son existence a même été mise en doute.

Laisser un commentaire
Le nom de:*
E-Mail:
Avis:
Gras Le texte en italique Le texte souligné Le texte barré || L'alignement à gauche Au centre Alignement à droite || Insérer des émoticônes Pour insérer un lienL'insertion de liens protégée Le choix de la couleur || Le texte caché Insertion de la citation Convertir le texte sélectionné dans la translittération en alphabet cyrillique Insérer un spoiler